READING

La poule au riz ou le plat d’hiver de mon enfance&...

La poule au riz ou le plat d’hiver de mon enfance…

 P1014819-bd.jpg

 

Ma grand-mère était une très grande cuisinière, je pense que c’est elle qui m’a le plus appris en cuisine. Elle se lançait sans cesse des
défis, comme faire des marrons glacés à partir de marrons frais, faires des brioches incroyables ou des confitures inoubliables. Elle faisait des recettes inspirées de ses différentes origine 
avec une facilité et une exigence déconcertante. C’est bien simple ma grand-mère était LA cuisinière de notre très large famille. Quand je dis que ma grand-mère était c’est que maintenant, c’est moi qui lui mitonne de petits plats qu’elle ne peut plus forcement se préparer et que j’ai ainsi l’impression de perpétuer son héritage.

La poule au riz est un fondement de notre histoire familiale au même titre que les fameuses pommes de terre sautées. C’est le plat que demandait toujours mon petit frère pour son anniversaire en novembre et dont il pouvait manger des assiettes énormes.

 

Comme l’hiver est arrivé, l’envie m’est venue de préparez cette fameuse poule au riz à ma grand-mère. C’est un plat très simple et complet qui
vous comblera forcement en une soirée froide.  Si il vous reste un peu de volaille et de sauce le lendemain, vous verrez que c’est encore meilleur
quand c’est réchauffé !

 

J’ai un peu dérogé à la règle et j’ai utilisé pour cette recette un joli poulet fermier beaucoup plus facile à trouvé à Paris qu’une poule et
qui en plus cuit plus vite !

 

P1014831 bd

 

Et comme je vous parle de ma grand-mère, je n’ai pu résister à l’envie de vous joindre une photo qui m’est très chère, ou je suis toute petite
en sa compagnie lors de nos rituelles promenades au parc Monceau.

 

marie et anne

 

Pour 4 à 6 personnes :

-1 beau poulet fermier de 1,4 kg

-3 carottes

-1 oignon

-2.5 litre d’eau

 

-50 gr de beurre demi sel

-50gr de farine

-1 litre du bouillon obtenu avec la cuisson du poulet

-Le jus d’un demi-citron

 

-Du riz blanc cuit selon vos gouts

 

-Mettez le poulet dans une cocotte avec l’eau, l’oignon et la carotte pelés et coupés en morceaux, du sel et du poivre. Couvrez la
cocotte.

-Faites cuire 1h30 à petit feu, si vous poulet n’est pas entièrement immergé dans l’eau, mettez le sur le dos et retournez le les 10 dernières
minutes, ainsi les blancs ne seront pas trop cuits.

-Dégraissez le bouillon (si vous avez le temps l’idéal est de le laisser refroidir au réfrigérateur, il sera ainsi plus facile d’enlever le
gras, dans ce cas la il ne vous restera qu’à faire réchauffer le poulet dans le bouillon)

-Préparez la sauce en prélevant 1litre du bouillon passé

-Faites cuire votre riz selon vos gouts

-Faites un roux en faisant fondre le beurre dans une casserole, lorsqu’il est chaud ajoutez la farine et mélangez jusqu’à ce que le mélange
prenne une jolie couleur blonde.

-Ajoutez une louche de bouillon et mélangez bien jusqu’à obtenir une mélange homogène, puis couvrez avec le reste de bouillon sans cesser de
remuer.

-Salez et poivrez

-Faites épaissir la préparation en battant sans cesse sur feux moyen. Quand la sauce à une consistance plus épaisse retirez la du feu et
ajoutez y le jus du demi citron.

-Servez immédiatement le poulet découpé et réchauffé dans le bouillon avec le riz blanc et la sauce à part…

 

P1014833 bd

Abonnez-vous!

Recevez les dernières recettes et nouveautés dont je parle sur le blog.

I will never give away, trade or sell your email address. You can unsubscribe at any time.


  1. valérie

    22 novembre

    Vive les mamies aux fourneaux ! Ma grand-mère maternelle était aussi une fameuse cuisinière ; je pense notamment à son coq au vin… Ben voilà, ça y est, je vais de ma petite larme.

    • Paris dans ma cuisine

      23 novembre

      Ce sont les plus jolis souvenirs d’enfance…

      Merci Valérie pour ce partage!

      A bientot

  2. Cerise

    22 novembre

    Tiens, moi aussi j’ai plein de souvenirs d’enfance au Parc Monceau :)

    Normalement, l’idée de plonger un poulet dans l’eau pour le cuire me ferait peur – dessèchement de la viande, tout ça … mais ta recette me fait envie. Avec le bouillon pour faire une sauce, ça
    doit être très bon. Je crois que je vais me laisser tenter! :)

    • Paris dans ma cuisine

      23 novembre

      Elle est vraiment parfaite pour l’hivers… c’est un vrai plat réconfortant, dans la meme lignée que la blanquette mais en moins gras!Le poulet sera bien moelleux si tu ne le cuits pas trop…

      Dis donc, c’est drole on s’est peut etre croisées au Parc Monceau!

      A très bientot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha *

INSTAGRAM
POUR MIEUX ME CONNAITRE