READING

Elle s’appelait Suzanne et c’était ma ...

Elle s’appelait Suzanne et c’était ma Grand Mère

Elle s’appelait Suzanne, elle allait avoir 96 ans le mois prochain mais elle a décidé de nous quitter il y a un quelques semaines, sur la pointe des pieds, discrètement.

Même si nous en avions longuement parlé ensemble, son départ a été soudain et a laissé un vide abyssal dans ma vie. C’était mon phare, ma boussole, notre matriarche. Elle était toujours à attentive aux petits détails, se souciait toujours de nos vies à tous, et même depuis sa chambre d’hôpital elle était toujours au courant de tout. Pendant 95 années elle a tout organisé autour d’elle, elle a pris soin de nous. Elle m’a élevé en grande partie et endossé pour moi le rôle de mère depuis près de 20 ans. Je la pensais immortelle mais elle est partie.

C’était une femme extrêmement belle, pleines de principes, de bonnes manières,  élégante et toujours généreuse. Elle a eu une vie incroyable, a traversé les époques. Elle a vécu son adolescence sous l’occupation, a passé son diplôme d’infirmière puis est partie sur le front militaire à la libération. Mariée à son grand amour qui animait une émission très connue à l’époque, de chanson française, elle a reçu un nombre incroyable d’artistes à sa table : Brassens, Barbara, Felix Leclercq etc … et ce en toute simplicité dans son petit appartement sous les toits de Paris. Elle a ensuite été infirmière scolaire dans une cité quand son mari l’a quittée pour une autre.

C’est un destin de femme aussi de celles qui n’avaient pas le droit de vote étant jeune, ne pouvaient signer de chèques, puis de celles qui ont découvert cette liberté nouvelle.  Elle rêvait d’être chirurgien, mais son père lui avait affirmé : « Ce n’est pas un métier pour une femme ».

Elle m’a appris beaucoup, m’a donné le gôut de la cuisine, j’ai d’ailleurs souvent partagé ici ses recettes. C’était le cordon bleu de la famille. Elle ne comprenait pas vraiment ce qu’était un blog, je lui avais décris comme une sorte de carnet de recette sur internet. L’explication avait l’air de lui convenir.

Le jour de son enterrement j’ai décider de faire un buffet avec beaucoup de ses spécialités, celle dont elle nous a laissé les recettes dans un cahier pour que nous puissions continuer de les faire après son départ. Quand je vous disais qu’elle pensait à tout. Ces recettes je les ai photographiées et je vais vous les publier ici, pour que sa cuisine perdure. J’espère qu’elles deviendront des classiques comme celles qui sont déjà ici et qui sont surement parmies les plus visitées et commentées : les pommes de terres sautées, la pâte sablée, la poule au riz.

elle s'appelait suzanne

Ma Grand Tante, Ma Grand Mère et moi avec un gateau d’anniversaire voilier qu’elle m’avait confectionné.

J’ai eu la chance de partager sa vie pendant de nombreuses années, d’avoir son regard rassurant posé sur moi. Il y a encore quelques jours nous étions en train de planifier les repas d’anniversaire de mon frère et le sien. Maintenant c’est à nous de faire perdurer cette tradition et son souvenir, d’apprendre à vivre sans elle.

Elle s’appelait Suzanne, mais pour moi c’était juste Grand Mère, je suis un peu orpheline et elle va incroyablement me manquer

 

 

 

 

 

Abonnez-vous!

Recevez les dernières recettes et nouveautés dont je parle sur le blog.

I will never give away, trade or sell your email address. You can unsubscribe at any time.


  1. Djahann

    13 novembre

    Très bel hommage à ta grand mère qui avait l’air d’être une femme formidable

  2. mouneightdaysaweek

    13 novembre

    Très émouvant…. j’en ai les larmes aux yeux! Écrit avec simplicité mais tout y est… Elle va continuer à vivre dans votre cœur….

  3. Janou

    14 novembre

    voilà un bel hommage rendu à votre grand-mère, j’en ai eu des larmes !

    je viens justement de faire connaissance avec votre blog par le biais des pommes de terre sautées via pinterest ….

  4. Moussa

    15 novembre

    Mes sincères condoléances

  5. Nana

    16 novembre

    C’est malin tu as réussi à me décrocher une larmichette au bureau….
    Très joli texte en tous cas et je suis sûre que ta grand mère continue de veiller sur toi même si tu ne la vois pas.
    Bisoux ma poulette <3

  6. Rozenn

    16 novembre

    Je laisse mon premier commentaire…
    Je fais la pâte sablée de ta mamie :) depuis des semaines. Et elle est divine.
    Je continue les recettes et à chauque fois ce sont les siennes…de cette grand-mère qui semblait avoir beaucoup de goût. Là je viens definir une autre pâte sablée et je recherchais la brisée…et je tombe sur ce post…
    Je ne savais pas.
    Je tenais juste à te remercier pour partager ces secrets precieux avec le monde entier.
    C’est audacieux ( un secret de mamie, c’est sacré pour moi ) mais quel bel hommage.
    Merci, vraiment.
    Roz

  7. julie

    21 novembre

    Quelle jolie ode à votre grand-mère.
    La mienne s’appelle Simone, et nous avons passé beaucoup de temps dans sa cuisine, ensemble. Aujourd’hui elle n’est plus que l’ombre d’elle-même et un grand vide m’envahie quand j’y pense.
    Quelle merveille que ces grands-mères <3

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha *

INSTAGRAM
POUR MIEUX ME CONNAITRE